*/
ADEPS ADEPS Féderation Wallonie Bruxelles Portail de la Wallonie Ville de Tournai Télévision Notélé VivaCité VivreIci
3Action Alimentation | 3Action Sports Nutrition Atelier Hanot-FrĂšres Roue Sonics L'actu de votre region sst secretariat social cbd Arena Water Instinct Brotcorne WANT YOU BIKE : THE PLACE TO RIDE Cube Bikes

Samedi 23 Juin 2018 : Triathlon Kids / Aquathlon Jeunes Crisnée 2018


DerniĂšres infos ...
Le match des diables rouges (Belgique/Tunisie) sera retransmis sur le site du Triathlon/Duathlon
Les différents parcours publiés sur la page du Triathlon/Aquathlon

Nouveautés

21/06/2018  Antwerpen Namur France Retie Mexique Wanze Luxembourg Kruth

X TERRA NAMUR : Coupe du Monde Sylvain DENIS qualifiĂ© pour HAWAI
Triathlon ANTWERPEN : Coupe du Monde Triathlon Sprint avec 3 trigĂ©tistes
ANTWERPEN : Division 2 : Tri.gt 2° au gĂ©nĂ©ral
WANZE : Triathlon 555 :1° Sylvain DENIS et 2° Antoine DIDIER
RETIE : Tri.GT 2° Division : 2°
Championnat de France ; Hannah Championne !
Coupe du Monde Mexique : Christophe et Erwin assure.
Alexandra Tondeur : 3° Âœ Ironman de Luxembourg


Reportage de NOTELE par Thibaut DEPLANQUE Reportage de NOTELE

Avis de Christophe DEKEYSER sur la Coupe du Monde Ă  Anvers :12°

What a nice sunday afternoon it was on the cobblea of Antwerp ! Happy with another solid world cup race. Managed to finish 12th in a strong field ! 4th top 15 this year in a world cup race !
Thanks for the support out there yesterday family and friends !
You guys were amazing🙏 congrats to the whole belgian team with special mention to Jelle Geens with his home win worldtriathlon

RĂ©sumĂ© d’Erwin VANDERPLANCKE :

Enfin une Coupe du monde en Belgique !!!!
Ce fĂ»t une course particuliĂšre mais tellement magnifique et j’en remercie l’organisation ! DĂ©part sur les chapeaux de roue malheureusement je loupe le dĂ©part (quelques centiĂšme de seconde trop tardif), je me retrouve coincĂ© assez rapidement, je rĂ©alise ma plus mauvaise natation de l’annĂ©e (50 Ăšme de l’eau) alors que je sortais 5Ăšme sur la coupe du monde prĂ©cĂ©dente (Huatulco)... Je rĂ©alise un vĂ©lo sur deux tours quasiment en solo pour passer du 4Ăšme groupe au troisiĂšme, puis du troisiĂšme au deuxiĂšme... Je recevrais de l’aide de 4-5 athlĂštes Ă  mi-course qui nous permettra pas de revenir sur le premier et de plus concĂ©der 1min10 de retard ... MalgrĂ© un vĂ©lo assez costaux de ma part, je rĂ©alise une course Ă  pied en gestion sur le premier tour et je cours ainsi une course Ă  pied plutĂŽt correcte, malheureusement avec un groupe de tĂȘte de plus de 25 athlĂštes avec 1’ d’avance ne me permettra que de prendre la 32Ăšme place...
Le triathlon c’est ça aussi, on ne gagne pas le triathlon en nageant bien mais on peut la perdre en nageant mal ...
La prochaine sera ma revanche !


X TERRA NAMUR : Qualification de Sylvain DENIS pour HAWAI : 1° de sa catĂ©gorie

Résumé de Sylvain Denis

Fin de cette troisiĂšme Ă©dition du Xterra avec un sentiment mitigĂ©, je n’ai jamais Ă©tĂ© aussi prĂšs de la tĂȘte de course et aussi loin en terme de places. Un plateau international (5 belges dans le 20 premiers), un niveau de fou, une densitĂ© trĂšs Ă©levĂ© (le top 10 en 5’, le top 20 en 13’), une course oĂč chaque dĂ©tail compte (30 sec plus vite et ça aurait Ă©tĂ© 4 places de gagnĂ©es). NĂ©anmoins je remporte ma catĂ©gorie et j’obtiens ma qualification pour les championnats du monde de Maui ! Ça tape pas mal dĂšs le Start nat, un peu confus avec le dĂ©part anticipĂ© des pros 1’ plus tĂŽt, tout le monde essaye de nager le long de l’üle. Je pers de l’influx Ă  m’isoler un peu et mon cardio s’emballe.
Quoi qu’il en soit, ma vitesse ne semble pas trop lente, mais Ă  mi-parcours je ralenti, le souffle court. Comme d’hab, je suis content de poser le pied Ă  terre, en 142iĂšme position. Bien qu’ayant nagĂ© plus vite que l’an passĂ©, je suis 30 places derriĂšre. Ma remontĂ© commence mais mes pulsations sont encore fort hautes, j’ai du mal Ă  les faire redescendre. Sortir aussi loin rime avec bouchons et ralentissements dans les premiers kilomĂštres, heureusement ma bonne connaissance du parcours me permet d’anticiper les goulots et autres endroits dĂ©licats et je ne commets pas de trop grosses fautes. DĂšs la premiĂšre cĂŽte off road, je me retrouve avec Robin Tournant avec qui je vais rester une bonne partie du parcours cycliste. Nous unissons nos efforts sur les parties plus roulantes. Un changement de parcours de derniĂšre minute me distrait, je suis pris de court sur une partie technique et je me prends mon shifter dans le genou droit, aie. Robin me distance mais je recolle dans la descente. De retour sur le plat, j’ai la ferme intention de me calmer, mais Xavier Daflon, second l’an passĂ© se retrouve avec nous suite Ă  un problĂšme technique. En grand champion, il continue la course, bien qu’ayant perdu beaucoup de chances de figurer dans les premiĂšres positions. Trop chaud, nous tentons de le suivre en surrĂ©gime Ă©videmment... Nous continuons Ă  remonter petit Ă  petit, la course devient compliquĂ© pour tout le monde, notamment pour Kris Coddens vainqueur il y a deux ans mais fortement diminuĂ© cette annĂ©e car atteint de la maladie de Lyme, il tenait absolument Ă  finir cette course, admirable, on est loin de la mentalitĂ© de certain. Dans la derniĂšre montĂ© de la tienne HolĂ , les doublĂ©s commencent Ă  nous gĂȘner, Robin perd ma roue et je continue en solo. « Solo » relatif, dans la descente de la piste de DH, c’est le slalom entre les concurrents attardĂ©s, je perds pas mal de temps et suis mĂȘme obligĂ© de passer quelques difficultĂ©s Ă  pieds. Retour au parc aprĂšs 2h01 de VTT pour les presque 40 bornes et c’est parti pour les 10km de trail en 20iĂšme position. Le genou me fait souffrir quelque peu mais ce n’est pas ma principale prĂ©occupation : je suis dans le dur et j’ai l’impression de me traĂźner ! _ Je me contente donc de trottiner dans les bosses et de courir en souplesse en descente pour rĂ©cupĂ©rer un max. Je dĂ©passe quelques mecs, plus fatiguĂ©s que moi
 Sur la fin de la premiĂšre boucle, un athlĂšte me reprend, le seul qui me dĂ©passera lors de cette journĂ©e. Malheureusement pour lui, il est contraint de s’arrĂȘter, victime de crampes. Plus qu’un tour, une vingtaine de minutes d’effort, boostĂ© par l’ambiance de feu, je me livre Ă  fond, la course est serrĂ©e. Au bout d’effort, je ne peux rĂ©sister au retour de mon ami crampeur, qui a repris du poil de la bĂȘte. Dommage, je loupe l’objectif de top 15 pour 11 secondes aprĂšs 3H15 d’effort intense. A en voir les nombreuses mĂ©saventures des copains, le dĂ©nouement aurait pu ĂȘtre bien pire, soyons positif ! Bravo aux organisateurs, bravo aux bĂ©nĂ©voles, merci aux spectateurs, la journĂ©e a Ă©tĂ© belle.

Voici le reste de nos athlĂštes classĂ©s :

  • Moi 17, 1er catĂ©gorie 35-39 (avec les Ă©quipe 18)
  • AurĂ©lien LefĂšvre 108
  • Malice FrĂ©dĂ©rique 196
  • Claire Avril 238 (2iĂšme catĂ©gorie 25-29)
  • Megan Mc Donald 269°
  • Antoine Didier, P Systermans et Laurence Bartz n’ont pas terminĂ©s

Le lien du classement : Ici


RETIE : Triathlon Sprint : Division 2

Ce dimanche, 2e manche de la 2e division de la TÂł Series Ă  Retie sur la belle Ă©preuve du Triatlon Retie.

AprĂšs la premiĂšre manche organisĂ©e lors du Championnat de Belgique de Triathlon par Ă©quipes, le TRIGT dĂ©fendait sa premiĂšre place mais la concurrence s’annoncait rude avec entre autre le WATT’s Triathlon Team.

Natation sans combinaison et Mathieu DollĂ© - Triathlete sort 3e de l’eau, suivi ensuite par StĂ©phane Genty (16e), Pierre Haenecour (41e), Yves d’Harveng (45e), Lois Vanhove (50e) et FrĂ©dĂ©ric Merchie (72e). Le vĂ©lo n’apporte pas de changement pour Mathieu et StĂ©phane qui gardent leurs positions. LoĂŻs rĂ©alise un "gros" vĂ©lo et entraine Yves et Pierre pour une belle remontĂ©e. FrĂ©dĂ©ric donne tout ce qu’il a pour accrocher les gros rouleurs qui nage encore moins bien 😉.
Pour la course Ă  pied, Yves allonge la foulĂ©e pour une superbe remontĂ©e avec le 2e temps Ă  pied et une trĂšs belle 9e place. Mathieu a battu StĂ©phane au sprint et terminent respectivement 14e et 15e. Pierre a tout donnĂ© pour la 4e place de l’Ă©quipe et une 36e place finale. LoĂŻs ayant fait son boulot Ă  vĂ©lo, il termine en pensant aux prochains examens 👹‍🎓 😁 et prend la 50e place. FrĂ©dĂ©ric clĂŽture avec une course rĂ©guliĂšre et une 61e place derriĂšre tous ces gamins đŸ‘¶.
GrĂ ce Ă  cette belle course, le TRIGT termine sur la 3e marche du podium derriĂšre la Dream Team du WATTS qui raffle les 3 premiĂšres places du scratch et l’Endurance Team Limburg.
Au classement intermédiaire aprÚs 2 épreuves, le TRIGT occupe la 2e place à 4 points du WATTS.
Merci Ă  TiphĂšne FrĂ©dĂ©ric pour les photos đŸ“· 👏

Résumé de Pierre HAENECOURllll

RĂ©sumĂ© de Pierre HAENECOUR : Un dimanche par 26°, arrivĂ©e Ă  RETIE pour ma premiĂšre participation en team series. On apprend d’emblĂ©e que nous nagerons sans combi. 24 degrĂ©s dans le canal. On est une centaine dans ce canal pas trĂšs large. 600m en ligne droite et un demi-tour pour les 150 derniers mĂštres. Je pars dans les pieds de Lois, suivi par Yves. Ça bouscule pas mal mais on trouve vite un bon rythme. Un peu avant le demi-tour, je double Lois alors qu’Yves me suit. On sort de l’eau en 12’. On enfourche le vĂ©lo ensemble et on cravache d’emblĂ©e pour rejoindre un groupe de 3 devant nous. Ça se sĂ©pare devant, et un seul des trois nous suit. À chaque relais que je prends, je manque de sauter aprĂšs. On mettra finalement 10km Ă  revenir sur un groupe valable. Pour se faire nous-mĂȘme reprendre dans la foulĂ©e par un groupe plus rapide. Et l’impression d’avoir lĂąchĂ© beaucoup d’Ă©nergie pour rien. On pose donc Ă  3 du club, Lois Yves et moi. Yves dĂ©marre comme une fusĂ©e et je le perds vite de vue. Je me cale en 3’55, trop entamĂ© par le vĂ©lo pour aller plus vite. Je maintiens ma position pour franchir la ligne en 36eme position. Super expĂ©rience de courir en team series. Merci Ă  l’Ă©quipe !


ANTWERPEN : 1/4 Triathlon Division 2

Résumé général de Frédéric Merchie

Dimanche, la 3e manche de la 2e division de la TÂł Series Ă©tait organisĂ©e Ă  Anvers dans le cadre de Antwerp Triathlon. PremiĂšre Ă©preuve d’une longue journĂ©e avec, en clĂŽture, l’épreuve de Coupe du Monde ITU, le TRIGT y venait pour dĂ©fendre sa 2e place et essayer de refaire une partie de son retard sur le WATTS.
Pas facile de composer une Ă©quipe avec tous nos athlĂštes prĂ©sents sur tous les fronts mais avec Pierre Balty TriathlĂšte, Nicolas d’Harveng, Mathieu DollĂ© - Triathlete, Pierre Haenecour et FrĂ©dĂ©ric Merchie, tout Ă©tait possible. Nicolas a malheureusement du dĂ©clarĂ© forfait suite Ă  une contracture persistante et il ne servait Ă  rien de prendre des risques et Ă©ventuellement aggraver la blessure. Pas de remplaçant disponible et une image valant mieux qu’un discours, nous voilĂ  au dĂ©part avec une roue de secours (celle qui limite la vitesse Ă  50km/h ) qui empĂȘchera l’équipe de « rouler » Ă  sa vitesse habituelle .
Il est 8h30 et nous n’avons qu’une idĂ©e, tout donner pour limiter au maximum la casse. Nous voilĂ  parti pour 1000m de natation en aller-retour autour du MAS | Museum aan de Stroom. Mathieu sort premier de l’eau et est suivi de Pierre B. Dans la transition, Mathieu, tel un jour de la coupe du monde venant de marquer le but de la victoire âšœ 😈, se permet une petite glissade sur les genoux avant de reprendre ses esprits et se diriger vers son vĂ©lo. Pierre H a bien profitĂ© de sa nouvelle combinaison Arena en sortant 41e de l’eau. Je sors Ă  une correcte 55e place mais j’ai perdu du temps en enlevant ma combinaison car il s’agissait de ma premiĂšre course de la saison en combinaison (si ce n’étais pas moi, je dirais une erreur de dĂ©butant 😹).
Mathieu et Pierre B sont accompagnĂ©s sur la premiĂšre partie du vĂ©lo (40 km en 2 boucles avec quelques pavĂ©s) par un troisiĂšme athlĂšte mais ne pourront empĂȘcher le retour d’un groupe avec Arnaud Dely - Triathlete. Pierre H. rĂ©alise un super vĂ©lo avec un temps lĂ©gĂšrement supĂ©rieur aux meilleurs malgrĂ© (ou Ă  cause) d’une longue sortie vĂ©lo le samedi. Je rĂ©ussi Ă  rouler avec 2 athlĂštes et nous revenons sur un petit groupe. Je suis dans le rouge mais je m’accroche en regardant le compteur qui n’est pas habituĂ© Ă  indiquer de telles vitesses đŸ˜”) .
Transition rapide et nous voici parti pour un peu moins de 10km en 4 boucles. Pierre B en pleine session d’examen 📚 📖 et donc en manque d’entraĂźnement ne peut suivre le rythme d’Arnaud Dely mais rĂ©alise nĂ©anmoins le 2e temps Ă  pied et fini Ă  une superbe 2e place avant de se remettre aux Ă©tudes 👍. Mathieu rĂ©alise une belle course qui le place juste hors du top 20 Ă  la 21e place. Pierre H en avait gardĂ© dans les jambes pour rĂ©aliser le mĂȘme temps course Ă  pied que Mathieu et terminer Ă  une trĂšs belle 31e place. Quant Ă  moi il restait Ă  limiter la casse et gagner le maximum de place pour l’équipe. Mission accomplie avec un gain de 9 places et une 62e place finale.
Il fallait limiter la casse pour encore pouvoir jouer un rĂŽle lors des 2 derniĂšres manches de cette 2e division de la TÂł Ă  Ieper et Lille. Mission accomplie avec une 5e place derriĂšre WATTS, ETL, 3PT et TCL qui nous permet de garder la 2e place du classement provisoire loin du WATTS qui fille vers la victoire finale mais avec encore un point d’avance sur la troisiĂšme place de l’ETL.
Bloquez dĂ©jĂ  les dates du 17/09 avec le triathlon d’Ieper et le 23/09 avec le Team Relay de Lille. La roue de secours a atteint ses limites. Merci aux deux Pierre et Mathieu pour cette belle course. Bonne continuation Ă  Pierre pour sa session 👹‍🎓 avant de pouvoir se faire plaisir sur les courses comme tous les athlĂštes quel que soit votre niveau.

Merci à TiphÚne Frédéric pour les encouragements et photos et à Antwerp Triathlon pour sa trÚs belle organisation.

Classement complet : ici & ici

RĂ©sumĂ© de Pierre HAENECOUR :

RĂ©veil Ă  5h15 un dimanche pour partir au triathlon d’Anvers... Mais quelle joie de faire ce triathlon ! 8h34, dĂ©part depuis le ponton des pros pour la coupe du monde de l’aprĂšs-midi. Quel privilĂšge d’ĂȘtre sur cette superbe ligne de dĂ©part ! Je dĂ©marre Ă  bloc et je nage 100m Ă  l’avant de mon groupe. J’en vois un Ă  gauche et un Ă  droite qui ont dĂ©jĂ  un bon 30 mĂštres d’avance. AprĂšs 200m vient un rĂ©trĂ©cissement pour passer un pont. Je me fais enfermer et bastonner dans les rĂšgles de l’art. Jusqu’au demi tour je vais nager le long de la ligne d’eau avec un distributeur de marrons sur ma droite. Le retour est beaucoup plus calme. Sortie en 1’31/100m en ayant bien glissĂ© sur le retour. Longue transition, et je sors avec deux autres gars. Rapidement les pelotons se forment. AprĂšs 5km on est 3, aprĂšs 10 on se retrouve Ă  7. Ça roule super bien. On perd l’organisation sur le second tour en se retrouvant Ă  25-30 coureurs. Retour Ă  la transition Ă  2’30 du peloton de tĂȘte. Bonne transition, je ressors premier du groupe. Rapidement je prends mon rythme de croisiĂšre Ă  4’/km. Au fil des tours je reviens sur les moins bons coureurs du peloton 1. J’en doublerai une dizaine sous les encouragements de notre seule supportice qui a fait le trajet jusque Anvers, TiphĂšne. Je passe la ligne en 1h55 au terme des 9kmnde course Ă  pied bouclĂ©s Ă  du 3’57/km, ce qui constitue mon nouveau record d’allure sur DO. Superbe course et magnifique organisation. Merci aux 3 valeureux qui ont fait le dĂ©placement pour l’Ă©quipe


Championnats de France Jeunes Ă  METZ

Résumé de Marc pour Hannah

Ce dimanche 03/06, se déroulaient les finales du championnat de France jeunes à Vesoul. Finale à laquelle Hannah Chauveheid (2004) a pris part grùce à la collaboration mise en place entre les écoles de jeunes de Metz et du TriGT.
AprĂšs s’ĂȘtre qualifiĂ©e lors de la sĂ©lection du Grand Est le 12/05, Hannah a donc participĂ© Ă  son 1er France

AprĂšs un trĂšs bon dĂ©part en natation malgrĂ© plus de 100 participantes, elle sort en 2Ăšme place et roule le 1er des 3 tours avec sa compagne d’échappĂ©e. Lors du 2Ăšme tour, un regroupement s’opĂšre et un petit peloton de 8 filles se forment. Hannah s’accroche (36 km/h de moyenne sur les 10 kms) et rentre avec le peloton de tĂȘte lors de la T2.
Elle effectue une bonne cap qui lui permet de terminer en 3Úme position. Sa coéquipiÚre, Apolline Foltz, remporte quant à elle le titre de championne de France minimes filles. Le club de Metz remporte le classement par équipe en plaçant 3 filles dans le top 4.
En espĂ©rant que ce soit le dĂ©but d’une belle aventure pour nos jeunes pousses et que nous puissions rĂ©itĂ©rer l’expĂ©rience.

Voici le lien pour visionner le rĂ©sumĂ© de cette journĂ©e : https://m.youtube.com/watch ?v=E-dd5-am7p8


COUPE du MONDE au Mexique :HUATULCO

RĂ©sumĂ© de Christophe DEKEYSER :

Nous sommes arrivĂ©s, Erwin et moi, le mardi sur place au Mexique. Une fois sortis de l’avion nous nous sommes aperçu Ă  quel point il faisait chaud lĂ - bas !

Nous sommes arrivĂ©s tĂŽt sur place afin de nous acclimater au mieux Ă  la tempĂ©rature et Ă  l’humiditĂ© sur place (32 degrĂ©s et 90 % d’humiditĂ©). Les premiers jours d’entrainement furent difficiles avec la chaleur et le dĂ©calage horaire. Heureusement je pouvais compter sur mon coach, Lino Barruncho (entraineur de l’Ă©quipe nationale du Portugal) et mes Ă©quipiers avec qui je m’entraine Ă  Lisbonne durant toute l’annĂ©e. Le mercredi lors d’une petite sĂ©ance de rappel d’intensitĂ© sur la piste locale Mexicaine, je me suis vraiment rendu compte Ă  quel point la course allait ĂȘtre compliquĂ©e Ă  cause de la chaleur ! Je me suis dit toute la semaine qu’il fallait ĂȘtre fort mentalement le jour J et ne pas trop penser aux conditions climatiques difficiles ! Jour J : J’effectue un trĂšs bon dĂ©part en natation, mais je me fais un peu enfermer Ă  la premiĂšre bouĂ©e. Je ne sors pas trop loin de la tĂȘte et aprĂšs quelques kilomĂštres Ă  vĂ©lo, je me retrouve dans un petit pack de tĂȘte avec plus ou moins 25 autres athlĂštes. Je suppose que personne ne voulait faire trop d’efforts Ă  vĂ©lo, car ça se regardait fort et le peloton ne roulait pas. Nous avons commencĂ© la partie pĂ©destre dans un pack de 60 athlĂštes. J’ai essayĂ© sur le vĂ©lo de bien m’hydrater et de me rafraichir un maximum, car je savais que ça allait bien chauffer Ă  pied. Je sors de la transition en 3° position et je fais l’erreur de partir trop vite. AprĂšs 1 km je suis rejoint par un petit groupe d’une dizaine de coureurs. Je me mets dans le groupe et ça accĂ©lĂšre progressivement. Je paie les efforts du premier km mais je m’accroche. Le 2° tour j’arrive Ă  reprendre un bon rythme et je m’accroche aux athlĂštes qui me dĂ©passent. Heureusement qu’il y avait beaucoup de ravitaillement, ceci m’a permis de me rafraĂźchir rĂ©guliĂšrement. MĂȘme si mon coach me hurlait de ne pas trop refroidir mon corps, je ne pouvais pas faire autrement. Je termine au sprint Ă  3 pour finalement terminer 14° de la coupe du monde. Je termine tout Ă  fait surchauffĂ©, mais je ne suis pas le seul ! Je visais un top 10, mais un bon paquet d’athlĂštes sud-americains se sont transcendĂ© sur cette course !



WANZE : Triathlon 555

Tir groupĂ© des trigĂ©tistes :

  • 1° Sylvain DENIS
  • 2° Antoine DIDIER
  • 7° Quentin DILLIES
  • 10°MichaĂ«l ROSU
  • 22° LoĂŻs VANHOVE
  • 58° GrĂ©gory VANHOVE

RĂ©sumĂ© de Sylvain DENIS :

DeuxiĂšme victoire en autant de participations au triathlon de Wanze.
Ce format particulier constituĂ© de 500m de nat, 50km de vĂ©lo (route cette fois) et enfin 5km de cĂ p me convenant particuliĂšrement, je prends la direction Wanze Ă  vĂ©lo par cette aprĂšs-midi venteuse. Avec 500m de nat en Meuse impossible de perdre trop de temps, je prends un bon dĂ©part Ă  vĂ©lo et aprĂšs la partie montante du parcours, je pointe dĂ©jĂ  Ă  la 3iĂšme place. Je reviens sur mon pote @Mikey Rosu, peu avant la fin de la premiĂšre boucle, le premier MickaĂ«l Gillain n’est pas loin. Dans le second passage de la cĂŽte, je prends la direction des opĂ©rations. J’appuie sur les pĂ©dales pour creuser un peu et entame la derniĂšre boucle avec un petit tapis.
Malheureusement quelques douleurs musculaires apparaissent (je me suis fait renverser par un scooter jeudi en rentrant du boulot juste devant chez moi ce qui explique peut-ĂȘtre cela), je lĂšve donc un peu le pied et rentre tout de mĂȘme premier en T2, talonnĂ© par mon compĂšre Antoine Didier. MalgrĂ© quelques lancements musculaires le rythme n’est pas mauvais. Au demi-tour, j’estime les Ă©carts avec mes poursuivants, tout va bien. VoilĂ  une victoire quasi Ă  domicile qui fait plaisir. Bravo aux organisateurs pour ce triathlon toujours bien organisĂ©. Reprise du VTT la semaine prochaine Ă  l’occasion du Namuraid.


RĂ©sumĂ© d’Antoine DIDIER

AprĂšs trois semaines de galĂšre suite Ă  plusieurs blessures je reprends la compĂ©tition dans l’optique de pouvoir finir



..500m de natation ou plutĂŽt 600m au final avec un dĂ©part plutĂŽt correct je sors de l’eau en 57e position ni bon ni mauvais pour moi (8’49").
AprÚs une bonne transition je prends mon vélo pour les 50km en 3 tours sur un parcours vallonné.
Je ne me sens pas super sur le 1er tour puis tout doucement les sensations reviennent et je commence une belle remontée.
A la fin du vélo je me rapproche à 5-10 secondes de la 1ere place occupée par Sylvain Den. Je pose donc le vélo 2e.
Moment tant redoutĂ© les 5km Ă  pied. Suite aux blessures Ă  mes genoux, je dois donc courir avec une certaine rĂ©serve afin de ne pas empirer mon Ă©tat. TrĂšs vite je comprends que je ne pourrai pas rivaliser avec sylvain qui m’est nettement supĂ©rieur. Il me reste donc Ă  contrĂŽler le retour de Michael Gillain (ce qui ne fut pas facile) l’auteur d’une trĂšs belle course Ă©galement.
Je me classe donc 2e plutĂŽt bon signe pour la suite lorsque je regarde entre qui je suis sur le podium.

RĂ©sumĂ© de Quentin DILLIES :

2Ăšme participation pour moi Ă  cette course, l’occasion pour moi de voir ce qu’il en est de mon niveau depuis ma fracture cet hiver en comparant Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Un dĂ©part en natation assez tumultueux, mal placĂ© Ă  cause d’un rappel Ă  l’ordre au dernier moment de tous ceux qui s’Ă©taient mis un peu trop Ă  l’extrĂȘme droite (dont moi ), ce qui a eu pour effet de tous nous "comprimer" les uns sur les autres. Il m’a fallu plus de 150m avant de pouvoir rĂ©ellement nager une fois sorti de cette machine Ă  laver, malgrĂ© tout un bon temps (1’19"/100m merci le gros courant de la Meuse), mais surtout une sensation d’ĂȘtre enfin Ă  l’aise dans l’eau par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente (fini les crises de panique :P). Ensuite en route pour les 50km de vĂ©lo avec 3x un passage Ă  18% en tout dĂ©but d’une longue bosse, le temps de trouver mon rythme, de me faire dĂ©passer par Sylvain et de sentir que je ne serai pas capable de le suivre aujourd’hui, Antoine me rattrape et lĂ  j’arrive Ă  m’accrocher Ă  lui visuellement et de garder une distance constante tout en me sentant bien, malheureusement en dĂ©passant certains concurrents le contact visuel se perd un peu et je ne remarque pas qu’il s’Ă©loigne. Je me retrouve alors avec Boris Rolin et je dĂ©cide de ne pas forcer pour rattraper Antoine mais plutĂŽt d’un peu lever le pied en pensant Ă  faire une bonne cĂ p derriĂšre et en assurant ainsi mon classement. Je vais lĂącher Boris dans la derniĂšre bosse car je le sais plus costaud Ă  pied et je ne veux pas prendre de risque. C’Ă©tait sans compter sur une cĂ p bien en dessous de mes attentes, les quadriceps ont souffert sur le parcours vallonnĂ© du vĂ©lo (320w de moyenne tout de mĂȘme) et n’ont pas tenu en cĂ p, mon petit 3’50"/km n’a pas Ă©tĂ© suffisant pour empĂȘcher le retour en flĂšche de Boris, je finis donc 7Ăšme au gĂ©nĂ©ral derriĂšre tous des costauds donc satisfait. Quand je regarde en arriĂšre, mĂȘme temps que l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente mais il y avait 1 bon km en moins Ă  vĂ©lo (parcours lĂ©gĂšrement modifiĂ©) et pas de vent, alors que cette fois ci il Ă©tait bien prĂ©sent et dĂ©favorable sur ce parcours, donc Ă©volution malgrĂ© tous ces pĂ©pins physiques ! Merci maxime de m’avoir permis un retour plus rapide que je ne l’aurais cru, si on m’avait proposĂ© ça il y a 6 mois alors que je me trouvais au fond du plus profond des trous de ma courte vie jusqu’Ă  maintenant, j’aurais signĂ© tout de suite !

RĂ©sultats complets de Wanze : Ici


œ IRONMAN du Luxembourg

Voici les rĂ©sultats de l’Ironman 70.3 de Luxembourg : http://eu.ironman.com/triathlon/events/emea/ironman-70.3/luxembourg/results.aspx#axzz5J0FB2oQt

http://eu.ironman.com/ /media/16748a226a614516be4c1cd464d912af/70%203.pdf

Une partie de nos athlĂštes au dĂ©part de ce Âœ Ironman

Avis de Romain :

Ironman Luxembourg ... 4h33 ... 107/1700. Pas encore les jambes de 2016 ... mais on y travail. (La course Ă  pieds n’est pas encore au point).
Mais ma grosse blessure de 2017 a disparu ouf !
Verdict final dans 13j Ă  Klagenfurt pour l’objectif de la saison ;)
Mais à cÎté de ça, super week end en famille, amis et fous du guidon

11-06-2018 : Vilvorde Libramont l’Eau d’Heure Obernai Troye Barcelone Belfort 04-06-2018 : Sint Laureins Seneffe Haccourt Astana Leuven Riccione Texas Bilzen 18-04-2018 : RĂ©sumĂ© VidĂ©o JournĂ©e Tri.GT Mouscron Melilla Verlaine Ocquier stage Espagne et France 28-03-2018 : RĂ©sumĂ© JournĂ©e Tri.GT + QUARTEIRA + GELUWE + MONS +natation 22-02-2018 : WANT YOU BIKE VITTEL CAP TOWN

Photos

FaceBook

Bon anniversaire

Philippe OVAERE

Jean Pierre ETIENNE

Danae PHILIPPE

VĂ©ronique PLATTEEUW

Jean-Paul CAMBIER

Jean Luc MESPLOMB

Laurent AUPAIX

Frédéric MERCHIE

Ingrid DEDEURWAERDER

Maxence LIGNIER

Pierre EGGERICKX

François HUMBLET

Joël BEUKENNE

Kelly DECALUWE

LoĂŻs VANHOVE

Alexandre CELLIER

Perrine DEJON

Stéphane WILLIAME

Axel HENKES

MĂ©lanie CHEVAL